Il n’existe pas véritablement de définition de la scène de crime.
Ainsi, on parle de « l’ensemble des lieux et des personnes, liés à un crime ou un délit, justifiant l’intervention des services de police ou de gendarmerie », de « toute scène d’action ou d’activité pouvant posséder une nature criminelle », ce qui permet d’inclure une découverte de cadavre même sans circonstance suspecte ou de « tout lieu ayant un potentiel de révélation d’indices de commission d’une atteinte à la loi pénale ».

police scientifiques attentats scène de crime

Ces notions sont très larges et une scène de crime peut donc comporter plusieurs lieux : le corps du délit proprement dit, le lieu de sa découverte, le lieu de sa provenance, le lieu de découverte des indices, un véhicule ayant servi au transport d’un cadavre, les voies d’accès et de fuite, le domicile d’un suspect, le domicile de la victime.

L’exploitation de la scène de crime ne se limite pas à la découverte et à la récupération des indices.
Une scène de crime, c’est bien évidemment une ambiance particulière et l’enquêteur, d’autant plus qu’il a de l’expérience, met tous ses sens en éveil pour alimenter son raisonnement.

À lire également

error: Alert: Contenu protégé !!