Parlons du Service Central de l’Informatique et des Traces Technologiques ( SCITT ).

SCITT service informatique et traces technologiques

Il se compose de deux sections :

Service Central Informatique et Traces Technologiques : Section informatique

La section informatique assure, au plan national, le développement et le suivi d’applications informatiques d’aide à l’enquête, comme TREIMA (photothèque des œuvres d’art signalées volées) et RAPACE (contrefaçon de monnaie, notamment l’Euro).

Elle est également chargée de la gestion des systèmes d’information de la Direction Centrale de la Police Judiciaire ( DCPJ ), de la formation et du suivi d’activité des coordinateurs informatiques implantés dans les services centraux et territoriaux.

Service Central Informatique et Traces Technologiques : Section traces technologiques

La section des traces technologiques ou Laboratoire d’Analyse et de Traitement de Signal ( LATSI ) effectue des travaux techniques dans les domaines du son, de l’image, de la téléphonie mobile, et de l’informatique.

Afin de répondre aux demandes croissantes des services d’enquêtes, 19 Services Régionaux de l’Informatique et des Traces Technologiques ( SRITT ) ont été créés au sein des directions interrégionales ou régionales de la police judiciaire et des Services Régionaux de Police Judiciaire ( SRPJ ).

À lire également

error: Alert: Contenu protégé !!