Le Service Central de Documentation Criminelle ( SCDC ) doit permettre aux policiers, en un minimum de temps, d’obtenir des informations pour orienter ses recherches, faire des rapprochements, identifier les personnes, signaler les objets volés ou remarqués, diffuser les auteurs en fuite ou les personnes en danger.

SCDC service central de documentation criminelle

Le Service Central de Documentation Criminelle ( SCDC ) conçoit, met en œuvre et administre plusieurs systèmes d’information nationaux d’aide à l’enquête pour l’ensemble de la police nationale :

– Le Système de Traitement des Infractions Constatées ( STIC ) qui permet aux policiers l’accès immédiat aux informations issues des procédures d’enquêtes judiciaires (informations relatives aux faits, aux personnes mises en cause ou victimes ainsi qu’aux objets). Comme pour le système JUDEX de la gendarmerie nationale, le système de recherches criminelles dénommé ARIANE, commun à la police et à la gendarmerie nationale se substituera aux bases nationales actuelles STIC.

– Le Fichier des Personnes Recherchées ( FPR ) et le Fichier des Véhicules Volés ( FVV ), dont les bases de données sont communes aux services de police et de gendarmerie et qui sont accessibles par l’intermédiaire de postes de travail, dans les services d’enquêtes.

– Le fichier central qui assure également la gestion et la consultation des dossiers criminels anciens où sont conservées les archives en version papier, les archives contemporaines étant numérisées.

Service Central de Documentation Criminelle : Moyens de diffusion imprimée ou électronique

D’autre part, le Service Central de Documentation Criminelle ( SCDC ) effectue les diffusions de recherches de police judiciaire au moyen de circulaires éditées par son imprimerie ou par voie électronique grâce au logiciel SARBACANE qui permet, en cas d’urgence et eu égard à la gravité de l’affaire, de servir tous les services de police et la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN ).

Sur demande du magistrat chargé de l’affaire, des informations peuvent également être mises en ligne sur le site Internet de Recherches Criminelles ( IRC ) du Ministère de l’Intérieur.
Les internautes disposent de formulaires spécifiques afin de pouvoir communiquer leurs informations directement aux services enquêteurs.

Un lien a été créé avec l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale ( IRCGN ), facilitant ainsi la navigation des internautes sur les sites officiels dédiés aux recherches criminelles.

Service Central de Documentation Criminelle : Autres moyens

20 sites régionaux de documentation criminelle, implantés dans les directions interrégionales ou régionales de police judiciaire et dans les Services Régionaux de la Police Judiciaire ( SRPJ ) ainsi qu’à la Préfecture de police, participent à la mise en œuvre et à la gestion de ces systèmes.

À lire également

error: Alert: Contenu protégé !!