L’Institut National de Police Scientifique (INPS), établissement public sous tutelle du Ministère de l’Intérieur exercée par la Direction Générale de la Police Nationale ( DGPN ), a été créé par l’article 58 de la loi du 15 novembre 2001.

INPS institut national de police scientifique

Il regroupe les 5 Laboratoires de la Police Scientifique ( LPS ) de Lille, Lyon, Marseille, Paris et Toulouse, le laboratoire de toxicologie de la Préfecture de Police et le Service Central des Laboratoires ( SCL ).

L’Institut National de Police Scientifique ( INPS ) exerce en son sein des activités dans les domaines suivants :

  •  Balistique : étude des armes, munitions, détermination des trajectoires de tir… ;
  •  Biologie : analyses de traces biologiques (sang, sperme….) et établissement de profils génétiques ;
  •  Documentstraces : examens de documents, études comparatives d’écritures manuscrites et dactylo-graphiques, révélations et études des traces papillaires ;
  •  Incendiesexplosions : analyses des explosifs et liquides inflammables, détermination des causes d’un incendie.
  •  Physique-chimie : analyses de peintures, verres, fibres, recherche de résidus de tirs… ;
  •  Stupéfiants ;
  •  Toxicologie : recherche de toxiques dans les matrices biologiques et dans toutes autres matrices.Sur Paris, il existe trois entités criminalistiques :
  •  Le Laboratoire de Police Scientifique (qui appartient à l’INPS) ;
  •  Le laboratoire de toxicologie de la Préfecture de Police (intégré à l’INPS) ;
  •  Le Laboratoire Central de la Préfecture de Police ( LCPP ) : ce dernier ne fait pas partie de l’INPS.Le LCPP est un organisme scientifique et technique, placé sous l’autorité du préfet de police. Ses activités sont diverses :
  •  Environnement : études et enquêtes sur site, analyses chimiques ;
  •  Sécurité : expertise de risques technologiques, prévention des risques, conseil aux services de secours,enquêtes après accidents ou attentats ;
  •  Police scientifique : études et enquêtes sur sites, analyses chimiques, examens d’engins explosifs im-provisés ou non, examens de matériels électriques ;
  •  Formation professionnelle à la lutte contre les intoxications oxycarbonées, information et reconnaissance des engins explosifs improvisés.L’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale ( IRCGN ) et l’Institut National de Police Scientifique ( INPS ) permettent aux magistrats de disposer d’une double capacité d’expertise dans le domaine public (capacité d’expertise et de contre-expertise). En effet, sa concentration dans un seul organisme poserait le problème de la contre-expertise, laquelle est prévue par le code de procédure pénale. Pour des raisons de crédibilité, celle-ci ne doit pas être effectuée par le même organisme, quand bien même les experts sont réputés indépendants car le statut d’expert est attribué à l’établissement pour la totalité des laboratoires placés sous sa tutelle.

À lire également

error: Alert: Contenu protégé !!