Pour revenir au début de l’histoire : ENQUETE ET CONSTATATIONS TECHNIQUES

Article précédent : SANG TACHE TRACE

POILS ET ELEMENTS PILEUX

police scientifique ecailles cheveu poils

 

Les poils posent des problèmes fréquents, car ce sont des indices souvent trouvés sur les lieux de crime. Les renseignements qu’ils peuvent apporter sont des plus intéressants. Théoriquement, on en peut déterminer l’espèce, la race, le sexe, l’âge, la région ; en étudier des particularités diverses : cheveux faux, frisés, ondulés, décolorés ou teints, souillés, parasités, malfamés ; on peut aussi reconstituer les circonstances qui ont pu les séparer de l’organisme : poils ou cheveux tombés, arrachés, rompus, coupés, usés, brûlés.

Mais c’est d’abord le problème de la provenance qui se pose ordinairement : avant tout, s’agit-il d’un poil humain ?

L’aspect, au microscope, de la moelle de l’écorce et de la cuticule est très différent chez l’homme et chez l’animal, mais cette différence est loin d’avoir une valeur absolue.

Le diamètre (le diamètre moyen) est de valeur toute relative car il est des poils plus ou moins gros chez un même individu.

Reste l’indice médullaire, rapport du diamètre propre de la moelle au diamètre  total du poil, qui offre dans chaque espèce une constance telle qu’il peut être utilisé avec sécurité quel que soit le diamètre propre du cheveux : cet indice est toujours, chez l’homme, inférieur à 0,30 alors qu’il est supérieur à 0,50 chez la plupart des animaux domestiques ou sauvages (par ailleurs reconnaissables aussi d’après des structures souvent typiques).

Dans quelles circonstances poils ou cheveux ont-ils été séparés de l’organisme ?

Les poils ou cheveux tombés ou arrachés ont un aspect particulier et différent par leur bulbe.

Les poils ou cheveux rompus à la suite d’étirement ou d’écrasement se terminent en éventail.

Les poils et cheveux calcinés présentent des dégénérescences de deux sortes successives qui permettent d’évaluer à quelle température ils ont pu être exposés.

La valeur maximum des résultats est dans la confrontation de poils ou cheveux suffisamment nombreux, avec ceux d’un individu déjà connu, surtout s’il se trouve présenter des particularités singulières. Ces résultats permettent également une exclusion d’individus des champs de l’enquête.

Articles suivant : taches et débris : terres, boues, poussières

Pour revenir au début de l’histoire : ENQUETE ET CONSTATATIONS TECHNIQUES

À lire également

error: Alert: Contenu protégé !!