Les fonctionnaires de la police scientifique « de terrain » ainsi que quelques unités spécialisées des laboratoires de police son soumis à la permanence ainsi qu’à l’ astreinte judiciaire, réparties tout au long de l’année.

La période séparant les permanences et astreintes judiciaires dépend directement de l’effectif du service concerné ainsi que de sa localisation.
La quantité de travail n’est pas la même selon si vous travaillez en Corse ou bien dans la Creuse.
La durée moyenne nationale est d’environ 3 à 4 semaines entre chaque permanence judiciaire.

Certains seront amenés à travailler avec des périodes beaucoup plus courtes entre les permanences et astreintes, une semaine sur deux par exemple dans les Services Locaux de Police Technique ( SLPT ) ayant très peu de personnel est tout à fait possible.

Qu’est-ce que la permanence judiciaire en police scientifique ?

Lorsqu’un personnel de police scientifique est de permanence judiciaire, il est avisé directement de tout fait divers nécessitant son intervention et part ensuite rapidement sur la scène d’infraction concernée.

Il dispose d’un téléphone de permanence judiciaire ainsi que d’un véhicule de service souvent banalisé.

S’il n’y a pas d’appels téléphonique et donc pas d’infraction ou bien crime nécessitant son intervention, celui-ci effectue normalement ses heures de travail hebdomadaire durant les heures de bureaux (08h00-12h00/14h00-18h00 généralement).

Il utilise pour cela un véhicule de service munie d’un gyrophare d’un pare-soleil POLICE contenant beaucoup de matériel de PTS ( Police Technique et Scientifique ) afin de palier à tous types d’affaires.

police scientifique plaque permanence

Qu’est-ce que l’astreinte judiciaire en police scientifique ?

Lorsqu’un policier scientifique est d’astreinte judiciaire, il est toujours appelé à la moindre affaire nécessitant des travaux de police technique et scientifique, mais l’astreinte se déroule uniquement hors des horaires normaux de bureaux (à partir de 18h00 du soir jusqu’au lendemain matin 08h00).

Pour ce faire il dispose du téléphone portable de la permanence judiciaire, d’un véhicule de service généralement banalisé ainsi que des cartes autoroutière et de carburant.
Ce véhicule contient le matériel de PTS permettant de palier à tous types d’affaires.

Des matériels spécifiques très onéreux a manipuler avec les précautions d’usages.

 

Astreinte et permanence, séparément ou pas ?

Selon votre service d’affectation, la permanence et l’astreinte peuvent être associées ce qui place donc le fonctionnaire de police scientifique de permanence dans la position de veille pour une durée de 7 jours, 24 heures sur 24.

Je parle ici de veille, mais rassurez-vous, vous avez le droit de dormir (quand même) mais vous devrez répondre immédiatement à tout appel sur le téléphone de la permanence judiciaire et vous transporter ensuite rapidement sur les lieux des faits pour y exercer vos talents…et ce quelle que soit l’heure !

Et l’heure d’appel, la nuit, c’est très important !

Mes pires souvenirs d’appels nocturnes se situent vers les 4 heures du matin… vous savez lorsque vous dormez trèèès profondément…et qu’il vous faut soudainement sortir vite de l’état de sommeil profond  pour passer en état d’urgence !

Et quand en plus, c’est pour vous rendre à 04h25, dans une forêt par -15°C pour arpenter à la lampe torche une scène de crime avec un cadavre en deux parties… cela nécessite une certaine « adaptation comportementale » et des réflexes professionnels de premier ordre !

Alors… difficile la permanence et l’astreinte ?

En effet l’astreinte et la permanence ne sont pas toujours très faciles à vivre pour les novices de la police scientifique, mais elles sont aussi « grisantes »… de savoir qu’à la moindre découverte de cadavre, à la commission d’un viol,  un incendie, un braquage, etc… c’est vous que l’on va appeler pour rechercher, matérialiser et prélever toute trace et indice utile à l’enquête, accompagné des Officiers de Police Judiciaire ( OPJ ) en charge de l’affaire.

C’est une grande responsabilité à assumer, les enjeux sont énormes et l’erreur n’est pas tolérable !

Pas facile tous les jours quand vous devez trancher entre « c’est lui » ou « c’est pas lui »… 20 ans de taule ou bien est remis en liberté…

Si à cela vient s’ajouter la pression médiatique, alors là…cela devient de l’Art… l’Art de travailler méticuleusement  et vite à la fois.
Lors des attentats de Nice, de Charlie hebdo, du Bataclan… la pression est juste énorme et la cadence de travail suit le rythme.

Ce qui me conduit à vous parler de la somme généralement octroyée à un fonctionnaire de la police scientifique par le Ministère de l’Intérieur pour être d’astreinte durant 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 : 120 euros.

Il apparait alors clairement que l’ agent spécialisé de police technique et scientifique ( ASPTS ) ou le technicien de PTS qui monte des astreintes ne le fait pas pour l’argent mais pour quelque chose de bien plus important : élucider les affaires judiciaires !

Avant de passer un concours de la Police Technique et Scientifique ( PTS ), ce sont des choses qu’il vaut mieux connaître car il est difficile de savoir à l’issue de votre admission au concours PTS, si vous serez affecté(e) en laboratoire de police ou bien sur le terrain.

Il est à noter que des candidats ont légitimement été admis aux concours comme Agent Spécialisé de Police Technique et Scientifique ( ASPTS ) notamment , sans être titulaires du permis de conduire… ce qui… vous en conviendrai est plutôt gênant pour assurer une permanence au volant d’un véhicule de police !

Donc le conseil du jour pour celles et ceux qui souhaitent travailler sur le terrain : passez votre permis de conduire !

 

À lire également

error: Alert: Contenu protégé !!