greve police scientifique

Pourquoi ce mouvement de grève ?

En cette période de préparatifs de la grève du 03 novembre, notre équipe est partie à la rencontre des personnels de la police scientifique en colère.

Nous avons rencontré Marjorie qui est technicien de police technique et scientifique dans un laboratoire de police que nous ne nommerons pas ici afin de ne pas porter préjudice à Marjorie.

Alors Marjorie, tout d’abord bonjour et merci de nous accorder cette interview alors que vous êtes très occupée à préparer la grève du 03 novembre. Pour commencer simplement, je dois dire technicien ou bien technicienne de police technique et scientifique ?

– « Bonjour (rires), c’est comme vous le souhaitez. Je ne suis pas sexiste ».

Bien, alors Marjorie peux-tu nous en dire plus sur les revendications qui animent si fortement le monde de la police scientifique ( PTS ) ces derniers temps ?

– « Ces dernières années, le travail des personnels de la police technique et scientifique ( PTS ) s’est profondément modifié.
Avant il y avait les « aides techniques de laboratoire » qui sont devenues des agents spécialisés de police technique et scientifique ( ASPTS ), l’intitulé même de leur emploi a changé radicalement mais le statut lui n’a pas suivi…et c’est bien ce qui cause une grande parti des difficultés que rencontres les collègues aujourd’hui. L’administration nous « balade » depuis la grève de 2010 et rien ne bouge alors que notre quantité de travail ne fait qu’augmenter avec la délinquance de masse ».

De nombreux fans du site nous ont contacté afin de connaitre la meilleure façon de vous aider dans votre combat légitime contre l’ Administration. Que leur réponds-tu ?

– « Tout d’abord je les remercie de leur soutient, cela fait très plaisir. Il est vrai que nous ne sommes qu’environ 2000 personnels de police scientifique en France et nous ne pouvons donc pas faire de « démonstration de force » par le nombre. Votre intérêt et vos soutient sont très important pour nous. Nous avons mis en place une « pétition police scientifique » que tout le monde peut signer. Partagez l’information et venez nombreux le 03 novembre sur les lieux des manifestations de vos villes ! Merci à tous ».

Peux-tu nous indiquer comment est le « climat » de cette grève ?

– « Nous sommes tous unis en intersyndycale ( SNIPAT SNPPS SNAPATSI ). C’est un vrai ras-le-bol général qui s’est bien installé et maintenant nous voulons des résultats rapidement. Nous avons été très patients et avons continué a exercer nos missions durant des négociations interminables avec l’ Administration qui au final se moque de nous et ne fait que gagner du temps. Pendant tout ce temps les collèges sont sur le terrain, parfois seul et sans aucun moyen de se défendre. Nous n’attendrons pas qu’un de nos collègue perde la vie pour soudain voir bouger les choses rapidement comme c’est trop souvent le cas. Notre statut inadapté et moyenâgeux ne peut plus perdurer au regard des missions et du cadre d’emploi des postes en police scientifique « .

Et si l’administration reste sur la même ligne de conduite ?

– « On ne lâchera pas !S’il faut pour cela installer la grève dans la durée, nous le ferons, même si nous sommes assignés ou réquisitionnés pour assurer les missions de service public ».

Merci Marjorie pour nous avoir accordé quelques instants de ton précieux temps, et nous te laissons rejoindre tes collègues, tout en vous assurant de notre total soutien.

– « Merci beaucoup à l’équipe de police-scientifique.science de mettre un coup de projecteur sur nos difficultés ».

 

À lire également

error: Alert: Contenu protégé !!